Les midges, la plaie de l’Écosse !

5 réponses

  1. Sirius09 dit :

    Bien entendu, l’épandage de pesticides faut pas en parler, écoconnerie oblige. Je ne vais plus en Ecosse, contrée que j’adore, depuis m’être fait littéralement recouvert de cette peste. Bon, contrairement aux anopheles, ils ne sont pas réputés porteurs de parasites, virus ou autres plaies
    Qui prouvent bien qu’il n’y pas de Seigneur “infinitivement bon et aimable”, créateur de toutes choses, ou alors admettre que c’est un sacré sadique.

    • KREBS Gérard dit :

      Comme quoi il reste toujours des parasites crétins qui pensent que l’ écologie c’ est pour les autres …
      J’ espère que Siriusducon ira ailleurs qu’en Ecosse . Sans doute là où vont tous les blaireaux de son espèce

    • Tatane dit :

      Les moustiques valent peut être mieux qu’un cancer Monsanto ?

  2. Jean-Pierre Jeanroy dit :

    Faites l’essai: rouler la nuit et regarder votre calandre, est-elle couverte d’insectes ? Et ben non, quand j’étais gamin si, mais plus maintenant, et la faute à qui? À nous qui nous sommes évertué à balancer n’importe quelle merde pour éliminer les insectes, mais en même temps, les insectes qui mangent les autres et les animaux qui mangent les insectes, alors faut pas s’étonner si certaines espèces pullulent !Mais à par ça c’est de l’ecoconerie, la connerie n’est pas toujours là où on le croit.

  1. 5 septembre 2016

    […] semaines pour faire le plein de landes, cairns, moutons, phoques et midges (quoique eux on espère s’en passer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.